L’importance des costumes dans les séries

Malgré un budget plus restreint, les costumes des séries télévisées n’ont rien à envier aux créations cultes du cinéma. Les plus grosses productions (telles que HBO avec Game of Thrones) s’appuient sur une équipe d’une centaine de personnes pour la création des costumes : costumiers, couturiers, brodeurs, coiffeurs, etc.
Le but étant d’apporter une imagerie assez forte et cohérente pour que le spectateur identifie rapidement un personnage.

 

Les super-héros et leurs costumes cultes

greenarrow

 

Nous avons quitté la rubrique avec un article sur les super-héros. Et si nous nous intéressions un peu plus à leur costume ?
Aujourd’hui, dès qu'un nouveau personnage de comics est adapté à la télévision, l'équipe technique de la série se démène pour lui offrir le meilleur costume possible. Si au départ les séries dédiées aux super-héros ont été marquées par certains ratés devenus cultes avec le temps (le costume kitch de Batman en 1966 très éloigné de l’univers sombre de Gotham, voir article sur les super-héros), désormais elles nous en mettent plein les yeux à chaque nouvel épisode.

Le costume de Green Arrow, personnage principal de la série Arrow, a été conçu par Colleen Atwood, une costumière américaine qui collabore régulièrement avec Tim Burton et a reçu de nombreuses récompenses pour ses créations. 

 

 

marvel daredevil sixth scale figure hot toys feature 902811

 

Le costume de Daredevil dans la série de 2015 rend quant-à-lui hommage aux origines du héros dans les comics. Ryan Meinerding, le costumier, cherchait à obtenir quelque chose de plus solide, d’où l’aspect rigide, version « armure » du costume original. Sans oublier l’élément le plus emblématique du costume, les cornes, purement ornementales mais qui s'intègrent parfaitement au reste du costume.

 

 

 

Du côté des séries historiques

Effectuer des recherches, étudier les habits de l’époque concernée, restituer avec fidélité le moindre détail (qui n’aura pas forcémentd’importance à nos yeux mais qui fait toute la spécificité d’un habit), voilà le fastidieux travail d’un costumier de série historique.

vikings rollo

Joan Bergin, costumière de la série Vikings, a déjà été récompensée par trois Emmy Awards pour son travail sur Les Tudors. Mais contrairement à la série, Les Tudors où le matériau historique est riche, on sait beaucoup moins de chose sur les Vikings. Il lui a donc fallu récolter le maximum d’informations sur la façon dont les Vikings vivaient et surtout comment ils s’habillaient. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, les archives les plus importantes sur les vikings ne se trouvent ni en Suède ni en Norvège, mais en Irlande, un avantage pour cette costumière irlandaise. Elle a ainsi appris que la plupart des vêtements vikings tenaient en place grâce à des broches en fer. Ces derniers avaient le sens de l’esthétique mais pas seulement ! La fourrure qu’ils portaient était aussi une façon de communier avec la faune et la flore qui les entouraient. 

Ragnar, le héros de la série, est un homme courageux à l’ambition ferme et simple, elle lui a donc créé un habit rugueux, brut et peu sophistiqué. Le personnage devient ensuite de plus en plus puissant, avec du pouvoir, son habit devient donc plus riche. Le costume doit refléter la personnalité des personnages.

 

La symbolique des couleurs

servante ecarlateDans la série La Servante écarlate, les servantes écarlates sont toujours habillées de la même manière. Pour l’intérieur : robe rouge plutôt grossière et bonnet blanc ; pour l’extérieur : cape rouge à capuche et bonnet blanc avec collerette qui dissimule le visage. Le rouge est la couleur qui montre leur préciosité mais c’est également la couleur de la violence. Dans la symbolique des couleurs, le rouge évoque le sang, donc la vie et par extension, la maternité. Ce vêtement qui au départ devait les forcer à l’immobilisme deviendra justement le symbole de leur révolte. Quant aux épouses, elles portent du bleu, la couleur du calme et de la froideur. 

Dans cette série comme dans bien d’autres, les couleurs des vêtements ont un rôle essentiel et permettent de souligner la place de chacun dans un monde très codifié et hiérarchisé.

 

Les séries aux costumes haute-couture 

chapeau melonLa pionnière en matière d’élégance reste Chapeau, Melon et bottes de cuir. John Steed y tient sa posture de dandy anglais avec son costume 3 pièces en tweed et son fameux chapeau melon pare balle. Mais il est aussi le symbole du conservatisme à l’anglaise. Surtout quand il est opposé à la mythique combinaison en cuir d’Emma Peel. Combinaison, dessinée par le designer John Bates, connu pour être un des premier créateur à proposer du cuir dans la haute couture dans les années 60.

 

Dans la même lignée, la série Boardwalk empire (depuis 2010) met les costumes de luxe à l’honneur : Hugo Boss, Louis Vuitton, Ralph Lauren, etc.

Pour ce qui est de la série Suits (depuis 2011) qui porte bien son nom, les costumes sont les éléments clé de la production. Au sein d’un grand cabinet new-yorkais, les avocats n’auraient pas la même classe sans la créatrice des costumes, Jolie Andreatta. Chaque vêtement est associé à un personnage en fonction de son caractère.  Le personnage d’Harvey Specter, porterait une petite trentaine de costumes par saison, changeant dix fois de tenue par épisode. L’acteur est modestement habillé des créations du tailleur Tom Ford (couturier de Daniel Craig dans James Bond). « Harvey Specter est un avocat sûr de lui et cette confiance s’exprime à travers de très belles coupes classiques. Je suis restée dans le style Cary Grant, avec des cravates à tissu épais et des cols de chemise à pointe assez longue », explique Jolie Andreatta. Le tailleur ne produisant cependant qu’un nombre limité de vestes à revers pointus, la créatrice et son équipe dessinent eux-mêmes des patrons calqués sur les modèles de Tom Ford pour recréer ce type de veste dans différents tissus.

Les autres acteurs de la série sont également choyés. Certains portent des vêtements signés Burberry, Eton ou Prada, et pour les femmes du cabinet, la costumière a choisi de grandes marques notamment françaises (Chanel, Christian Dior...).

 

 

Si le processus de création d’un costume se base beaucoup sur les livres (lorsqu’il s’agit d’une adaptation) ou sur les archives (pour les séries historiques), les costumiers ne cessent de se surpasser pour rendre les vêtements crédibles et élégants à l’écran, choisissant parfois de s’éloigner du modèle d’origine afin de privilégier une cohérence visuelle.Et si l’on aime râler sur les incohérences scénaristiques ou historiques, il faut reconnaître qu’à chaque épisode, on en prend plein les yeux grâce au formidable travail des équipes sur les costumes.

L’importance des costumes dans les séries

Malgré un budget plus restreint, les costumes des séries télévisées n’ont rien à envier aux créations cultes du cinéma. Les plus grosses productions (telles que HBO avec Game of Thrones) s’appuient sur une équipe d’une centaine de personnes pour la création des costumes : costumiers, couturiers, brodeurs, coiffeurs, etc.
Le but étant d’apporter une imagerie assez forte et cohérente pour que le spectateur identifie rapidement un personnage.

 

Les super-héros et leurs costumes cultes

greenarrow

 

Nous avons quitté la rubrique avec un article sur les super-héros. Et si nous nous intéressions un peu plus à leur costume ?
Aujourd’hui, dès qu'un nouveau personnage de comics est adapté à la télévision, l'équipe technique de la série se démène pour lui offrir le meilleur costume possible. Si au départ les séries dédiées aux super-héros ont été marquées par certains ratés devenus cultes avec le temps (le costume kitch de Batman en 1966 très éloigné de l’univers sombre de Gotham, voir article sur les super-héros), désormais elles nous en mettent plein les yeux à chaque nouvel épisode.

Le costume de Green Arrow, personnage principal de la série Arrow, a été conçu par Colleen Atwood, une costumière américaine qui collabore régulièrement avec Tim Burton et a reçu de nombreuses récompenses pour ses créations. 

 

 

marvel daredevil sixth scale figure hot toys feature 902811

 

Le costume de Daredevil dans la série de 2015 rend quant-à-lui hommage aux origines du héros dans les comics. Ryan Meinerding, le costumier, cherchait à obtenir quelque chose de plus solide, d’où l’aspect rigide, version « armure » du costume original. Sans oublier l’élément le plus emblématique du costume, les cornes, purement ornementales mais qui s'intègrent parfaitement au reste du costume.

 

 

 

Du côté des séries historiques

Effectuer des recherches, étudier les habits de l’époque concernée, restituer avec fidélité le moindre détail (qui n’aura pas forcémentd’importance à nos yeux mais qui fait toute la spécificité d’un habit), voilà le fastidieux travail d’un costumier de série historique.

vikings rollo

Joan Bergin, costumière de la série Vikings, a déjà été récompensée par trois Emmy Awards pour son travail sur Les Tudors. Mais contrairement à la série, Les Tudors où le matériau historique est riche, on sait beaucoup moins de chose sur les Vikings. Il lui a donc fallu récolter le maximum d’informations sur la façon dont les Vikings vivaient et surtout comment ils s’habillaient. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, les archives les plus importantes sur les vikings ne se trouvent ni en Suède ni en Norvège, mais en Irlande, un avantage pour cette costumière irlandaise. Elle a ainsi appris que la plupart des vêtements vikings tenaient en place grâce à des broches en fer. Ces derniers avaient le sens de l’esthétique mais pas seulement ! La fourrure qu’ils portaient était aussi une façon de communier avec la faune et la flore qui les entouraient. 

Ragnar, le héros de la série, est un homme courageux à l’ambition ferme et simple, elle lui a donc créé un habit rugueux, brut et peu sophistiqué. Le personnage devient ensuite de plus en plus puissant, avec du pouvoir, son habit devient donc plus riche. Le costume doit refléter la personnalité des personnages.

 

La symbolique des couleurs

servante ecarlateDans la série La Servante écarlate, les servantes écarlates sont toujours habillées de la même manière. Pour l’intérieur : robe rouge plutôt grossière et bonnet blanc ; pour l’extérieur : cape rouge à capuche et bonnet blanc avec collerette qui dissimule le visage. Le rouge est la couleur qui montre leur préciosité mais c’est également la couleur de la violence. Dans la symbolique des couleurs, le rouge évoque le sang, donc la vie et par extension, la maternité. Ce vêtement qui au départ devait les forcer à l’immobilisme deviendra justement le symbole de leur révolte. Quant aux épouses, elles portent du bleu, la couleur du calme et de la froideur. 

Dans cette série comme dans bien d’autres, les couleurs des vêtements ont un rôle essentiel et permettent de souligner la place de chacun dans un monde très codifié et hiérarchisé.

 

Les séries aux costumes haute-couture 

chapeau melonLa pionnière en matière d’élégance reste Chapeau, Melon et bottes de cuir. John Steed y tient sa posture de dandy anglais avec son costume 3 pièces en tweed et son fameux chapeau melon pare balle. Mais il est aussi le symbole du conservatisme à l’anglaise. Surtout quand il est opposé à la mythique combinaison en cuir d’Emma Peel. Combinaison, dessinée par le designer John Bates, connu pour être un des premier créateur à proposer du cuir dans la haute couture dans les années 60.

 

Dans la même lignée, la série Boardwalk empire (depuis 2010) met les costumes de luxe à l’honneur : Hugo Boss, Louis Vuitton, Ralph Lauren, etc.

Pour ce qui est de la série Suits (depuis 2011) qui porte bien son nom, les costumes sont les éléments clé de la production. Au sein d’un grand cabinet new-yorkais, les avocats n’auraient pas la même classe sans la créatrice des costumes, Jolie Andreatta. Chaque vêtement est associé à un personnage en fonction de son caractère.  Le personnage d’Harvey Specter, porterait une petite trentaine de costumes par saison, changeant dix fois de tenue par épisode. L’acteur est modestement habillé des créations du tailleur Tom Ford (couturier de Daniel Craig dans James Bond). « Harvey Specter est un avocat sûr de lui et cette confiance s’exprime à travers de très belles coupes classiques. Je suis restée dans le style Cary Grant, avec des cravates à tissu épais et des cols de chemise à pointe assez longue », explique Jolie Andreatta. Le tailleur ne produisant cependant qu’un nombre limité de vestes à revers pointus, la créatrice et son équipe dessinent eux-mêmes des patrons calqués sur les modèles de Tom Ford pour recréer ce type de veste dans différents tissus.

Les autres acteurs de la série sont également choyés. Certains portent des vêtements signés Burberry, Eton ou Prada, et pour les femmes du cabinet, la costumière a choisi de grandes marques notamment françaises (Chanel, Christian Dior...).

 

 

Si le processus de création d’un costume se base beaucoup sur les livres (lorsqu’il s’agit d’une adaptation) ou sur les archives (pour les séries historiques), les costumiers ne cessent de se surpasser pour rendre les vêtements crédibles et élégants à l’écran, choisissant parfois de s’éloigner du modèle d’origine afin de privilégier une cohérence visuelle.Et si l’on aime râler sur les incohérences scénaristiques ou historiques, il faut reconnaître qu’à chaque épisode, on en prend plein les yeux grâce au formidable travail des équipes sur les costumes.

vikings

OPAC Sélection de notices

Mad Men

OPAC Sélection de notices

Boardwalk Empire

 OPAC Sélection de notices

Suits

OPAC Sélection de notices

 

 

Vous devez vous connecter pour proposer un commentaire.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Ces cookies sont utilisés pour réaliser des statistiques de visites.